NL |FR |ENImprimer

NEKOVRI publie une déclaration sur l'indexation des prix pour 2022 et une estimation pour 2023

 Hier, NEKOVRI a publié une nouvelle communication concernant l'évolution des prix de revient dans l'industrie frigorifique néerlandaise pour l'année 2022, ainsi que les perspectives pour 2023.

 
Elle annonce une indexation des prix de 26,15 % pour 2022 et de 17,09 % pour 2023.
 

Les entrepôts frigorifiques néerlandais prévoient une indexation des prix de 12,6 % pour 2022 et de 10,10 % pour 2023.

 Lire le flash info de NEKOVRI : Le "calcul de l'indice des prix 2022-2023" est connu. La variation réelle des coûts entre 2022 et 2021 est de 12,6 %. L'indice estimé pour 2023 indique une augmentation de 10,10 %.

Communiqué de presse concernant l'augmentation des coûts 2022

 Il est de notoriété publique que les coûts des entreprises belges de réfrigération et de congélation, pour la manipulation, le stockage et la congélation des marchandises, ont énormément augmenté en 2022. Cette augmentation est due à la forte hausse des tarifs de l'électricité et des matières premières utilisées dans la logistique, par exemple le carton, les matériaux d'emballage en plastique et les palettes.

Les prix de l'énergie ayant explosé l'année dernière, l’UPBIF a immédiatement anticipé cette situation en introduisant une "surcharge énergétique" à partir du mois de février. L'objectif de cette surcharge était de justifier de manière objective et transparente l'augmentation du prix de revient due à la hausse spectaculaire des prix de l'électricité.

Dans un mois et demi, l'année 2022 sera terminée et le conseil d'administration de l’UPBIF estime donc opportun de publier un rapport sur les augmentations de coûts auxquelles ont été confrontées les entreprises du secteur de la réfrigération et de la congélation au cours des 10 derniers mois.

Vous trouverez en annexe de ce message deux communiqués de presse relatifs à ces augmentations de coûts, à savoir :

1) Un avis concernant l'augmentation des coûts pour les entreprises qui ont appliqué la surcharge énergétique au cours de la période précédente.

2) Un avis concernant l'augmentation des coûts pour les entreprises qui n'ont pas appliqué la surcharge énergétique au cours de la période précédente.

 

Le conseil d'administration de l'UPBIF

--------

Portable Document Format (PDF) PERSBERICHT (incl energie).pdf (pdf, 204 KB)

Portable Document Format (PDF) PERSBERICHT (excl energie).pdf (pdf, 229 KB)

 

UPBIF surtaxe énergétique octobre 2022

Vous trouverez ci-dessous la surtaxe énergétique qui entre en vigueur à partir d'aujourd'hui, à savoir la surtaxe mensuelle.

Portable Document Format (PDF) BVBVK energieprijstoeslag oktober 2022.pdf (pdf, 164 KB)

L'entrepôt frigorifique est indispensable pour le stockage des produits agricoles.

 Un entrepôt frigorifique néerlandais paie désormais près d'un demi-million d'euros par mois pour garder les oignons et les chicons au frais. Selon Johan de Groene, de Green AGRI, les coûts énergétiques de son entreprise ont augmenté de façon spectaculaire. "Nous avions l'habitude de payer environ 75 000 euros par mois et nous dépassons maintenant les 400 000 euros", a-t-il déclaré. Dans son entrepôt frigorifique, les agriculteurs peuvent stocker leurs produits, tels que les oignons, les carottes d'hiver, les racines de chicorée et le céleri-rave, pendant une certaine période.

 
Plus d'informations ici

 

NEKOVRI - L'aide à l'industrie de la réfrigération et de la congélation arrive trop lentement.

Outre les ménages, les entreprises, petites et grandes, ont également été durement touchées par la forte hausse des coûts énergétiques. Le gouvernement néerlandais a terminé son inventaire des possibilités de soutien ciblé aux PME, qui ne peuvent échapper à une forte consommation d'énergie.

 
NEKOVRI, l'organisation sectorielle de l'industrie néerlandaise de la réfrigération et de la congélation, regrette que le secteur doive attendre si longtemps les détails exacts du "paquet de novembre" et du "régime TEK". De nombreuses questions se posent encore et beaucoup de choses ne sont pas claires, comme par exemple qui peut prétendre à ces régimes. Alors que l'on parlait auparavant d'entreprises à forte consommation d'énergie, on parle désormais de PME à forte consommation d'énergie. NEKOVRI se réjouit de l'arrivée de ce soutien, mais en plus de cette compensation, Nekovri continuera à plaider pour une solution structurelle et une compensation parallèlement à la mise en œuvre de ce paquet et de ce régime.
 

UPBIF surtaxe énergétique septembre 2022

Vous trouverez ci-dessous la surtaxe énergétique qui entre en vigueur à partir d'aujourd'hui, à savoir la surtaxe mensuelle et trimestrielle.
 

La fédération des entrepôts frigorifiques néerlandais sondent leurs membres au sujet d'une nouvelle mesure visant à couvrir les coûts énergétiques

En raison des prix élevés de l'électricité, les fournisseurs d'énergie facturent aux entrepôts frigorifiques des dépôts élevés en fruits et légumes. Les coûts élevés de réfrigération vont affecter les ventes.

 
L'organisation faîtière des entrepôts frigorifiques et des congélateurs Nekovri interroge ses membres sur la façon dont les compagnies d'énergie exigent des acomptes de plusieurs millions d'euros pour l'augmentation des contrats d'énergie. 
 
 
-----

Le secteur de la réfrigération et de la congélation est pris en étau.

"Vous ne pouvez pas simplement éteindre un entrepôt frigorifique. Le secteur est pris en étau, des mesures structurelles sont nécessaires." 

La situation en Belgique est la même qu'aux Pays-Bas. Le gouvernement sait, mais fait l'autruche.  

L'approvisionnement en nourriture sera compromis, mais personne n'y prête attention. 
 
Que peut-on faire pour éviter que cela n'empire ? 
 

La crise énergétique est un ouragan pour le secteur de la réfrigération

 Le secteur de l'entreposage frigorifique tombe d'une crise à l'autre. Il y a deux ans, la pandémie de corona a causé des problèmes majeurs lorsque les chaînes logistiques ont été perturbées, mais ce n'était rien comparé à la hausse vertigineuse des tarifs de l'énergie à laquelle le secteur doit désormais faire face. "Par rapport aux tempêtes précédentes, cette crise est un ouragan, voire pire", a déclaré Davey Gerlings, PDG de l'association industrielle Nekrovi.

Lire plus : https://www.foodbusiness.nl/bedrijven/artikel/10900609/energiecrisis-is-een-orkaan-voor-voedselketens

Un membre de l’UPBIF aide les entrepôts frigorifiques à économiser de l'énergie.

Dans le contexte de la hausse constante des prix de l'énergie, il est clair que les PME du secteur de la réfrigération et de la congélation sont prises en étau. En tant qu'entrepreneur, vous pouvez faire tout ce que vous pouvez pour économiser de l'argent, mais les produits doivent quand même être introduits ou sortis par une porte. Ce sont précisément ces heures d'ouverture qui sont responsables des pertes d'énergie et, bien sûr, des coûts associés.

Une PORTE OUVERTE ET NON FERMEE coûte de l'ARGENT, beaucoup d'argent.

Comment maîtriser vos coûts tout en étant actif au maximum sur le plan logistique ? 

Pour plus d'informations, lire : Portable Document Format (PDF) Un membre de l'UPBIF aide les entrepôts frigorifiques à économiser de l'énergie.pdf (pdf, 1.68 MB)

Le prix de l'électricité pour les entrepôts frigorifiques grimpe en flèche

Rob van Opzeeland, Kivits Logistics Group : "Le marché de l'énergie doit vraiment être abordé avant avant que de grandes tragédies ne se produisent".

Rob fait le calcul. "Au 1er janvier 2021 - il n'y a pas si longtemps - l'électricité coûtait 50 euros par mégawatt. Il y a exactement un an, le prix de l'électricité avait doublé pour atteindre 101 euros. La semaine dernière, le prix a culminé à 693 euros par MW, aujourd'hui nous sommes revenus à un niveau de 359 euros. Au total, pendant le pic, le prix était 14 fois plus élevé qu'un an plus tôt et maintenant nous sommes à une multiplication par sept du prix par rapport au 1er janvier 2021."

Lire plus: Stroomprijs koel- en vrieshuizen door het dak (agf.nl)

La flambée des prix de l'énergie - Les politiciens ne ressentent pas l'urgence.

Nos collègues néerlandais ont publié ce soir une mise à jour de la situation dans les entrepôts frigorifiques de leur pays.

 
Voir ci-dessous le lien vers l'article (voir : Nekovri nieuwsbrief 25 - 5 september 2022 ) afin que vous puissiez le lire aussi.
 
Conclusion : la situation est tout aussi dramatique qu'en Belgique mais la politique réagit de la même manière qu'en Belgique : o.c. "Cependant, jusqu'à présent, l'urgence n'est pas suffisamment ressentie aux Pays-Bas, le message ne peut pas être une surprise pour les politiciens, comme on le prétend actuellement."             
 
Les représentants de l'UNIZO et de l'UCM participant aux pourparlers avec notre (nos) gouvernement(s) ont été informés de cette situation par le secrétariat de l'UPBIF.

Faites passer les coûts de l'énergie, ou vous serez bientôt en faillite.

Les coûts extrêmes de l'électricité obligent les entrepôts frigorifiques néerlandais (gros consommateurs d'énergie) à augmenter leurs prix.
 
Plus d'informations Portable Document Format (PDF) ici (pdf, 410 KB).

Entreprises de réfrigération et de congélation : "La nouvelle surtaxe énergétique rend les aliments (encore) plus chers."

 Lisez plus: Portable Document Format (PDF) Nieuwe energietoeslag maakt voeding (nog) duurder - De Standaard - 31 08 2022.pdf (pdf, 1.54 MB)

Nekovri (Association néerlandaise des entreprises de réfrigération et de congélation) demande à ses membres de répercuter les hausses de prix de l'énergie.

 es denrées alimentaires risquent de devenir beaucoup plus chères en raison de l'explosion de leurs coûts de stockage. Le prix de l'électricité est désormais sept fois plus élevé que la moyenne de 2017-2021. 

 
Les prix des aliments surgelés augmenteront de 30 à 50 %.
 

L'UPBIF commence avec une surcharge énergétique

En raison de la flambée des prix de l'énergie l'année dernière, l’UPBIF a introduit la "surcharge énergie". 

Il s'agit d'un calcul basé sur des données objectives, à savoir les prix Belpex qui sont publiés quotidiennement sur le site web d'Elexys, afin de pouvoir communiquer de manière transparente aux clients sur une base mensuelle ou trimestrielle. Lorsque les prix moyens de l'énergie augmentent, une surcharge est perçue ; lorsque les prix moyens de l'énergie diminuent, cela fonctionne évidemment dans l'autre sens. Elle est donc comparable au supplément diesel.

Lisez plus: Portable Document Format (PDF) Le surcharge énergétique de l’UPBIF février 2022.pdf (pdf, 153 KB) 

COMMUNIQUE DE PRESSE - LE SECTEUR DU STOCKAGE DES ALIMENTS SURGELES SOUFFRE DE LA HAUSSE DES PRIX DE L ELECTRICITE - 26 08 2022

 Veuillez trouver ci-dessous le communiqué de presse concernant l'impact de la hausse continue et imprévisible des prix de l'énergie sur le secteur belge de la réfrigération et de la congélation.

Portable Document Format (PDF) COMMUNIQUE DE PRESSE - LE SECTEUR DU STOCKAGE DES ALIMENTS SURGELES SOUFFRE DE LA HAUSSE DES PRIX DE L ELECTRICITE - 26 08 2022.pdf (pdf, 94 KB)

UPBIF - Coup d'oeil en coulisse

UNION PROFESSIONNELLE BELGE DE L’INDUSTRIE DU FROIDUne fédération professionnelle pour l'industrie du froid revêt une importance primordiale : c’est un organe d’information qui intervient comme interlocuteur et porte-parole collectif dans les dossiers sensibles qui conditionnent l’avenir de votre secteur et de votre entreprise.

L'Union Belge d'Entrepôts Frigorifiques (UPBIF) n’est pas seulement un point de contact central : désormais, toute l’information utile vous parvient sans que vous deviez la chercher. Dans les discussions avec les décideurs sur les frais environnementaux et la politique alimentaire, vous trouverez en l'UPBIF un farouche défenseur de votre secteur. Vous avez des questions ? L'Union Belge d'Entrepôts Frigorifiques (UPBIF) met tout en oeuvre pour vous répondre directement ou via son large réseau.

La crise énergétique est un ouragan pour le secteur de la réfrigération

 Le secteur de l'entreposage frigorifique tombe d'une crise à l'autre. Il y a deux ans, la pandémie de corona a causé des problèmes majeurs lorsque les chaînes logistiques ont été perturbées, mais ce n'était rien comparé à la hausse vertigineuse des tarifs de l'énergie à laquelle le secteur doit désormais faire face. "Par rapport aux tempêtes précédentes, cette crise est un ouragan, voire pire", a déclaré Davey Gerlings, PDG de l'association industrielle Nekrovi.

Lire plus : https://www.foodbusiness.nl/bedrijven/artikel/10900609/energiecrisis-is-een-orkaan-voor-voedselketens